Quelles sont les pires arnaques connues dans le monde des crypto-monnaies ?

La médiatisation, l'engouement et la spéculation qui règne sur le Bitcoin et les crypto-monnaies de manière générale suscitent bien des convoitises.

C'est pour cela qu'il est plus que nécessaire de rester vigilant surtout lorsqu'on s'intéresse à un domaine tel que l'argent virtuel.   

Même si l'AMF dresse une "liste noire" des business à éviter, la quantité d'arnaques prospérant de jour en jour sur la toile ne permet pas au gendarme du web de tout répertorier. C'est pourquoi, nous allons énumérer et identifier ci-dessous quelques arnaques connues. Même si certaines d'entre elles prennent une forme différente, gardez à l'esprit les grands principes développés ci-dessous. 

Sachez que l'argent facile et sans risques n'existe pas ... Tout simplement ! Ces arnaques sont utilisées dans le monde des crypto-monnaies mais également dans d'autres domaines. Vous êtes prévenu 🙂

1) Les sites qui promettent des rendements hors du commun : Les Hyip


Vous avez pris la décision d'investir dans le Bitcoin ou autres crypto-monnaies ? Même si les investissements dans ce domaine sont risqués (risques liés à la volatilité élevée), il est possible de générer de belles plus-values ! 

Mais attention !


Les HYIP (High Yeld Investment Program) ou programme d'investissement à hauts rendements 

Ces sites qui se disent travailler dans le trading ou le marché des crypto-monnaies (entre autres), qui vous propose d'investir et vous promettent des intérêts journaliers allant de 1%, 5%, voire 20% ou plus quotidiennement. Ce sont clairement des arnaques de type "Ponzi" (les derniers investisseurs paient les premiers arrivés). Mais sachez que personne ne peut garantir de tels rendements ! 

En général, ces sites proposent des plans d'une durée variable, rémunérés à taux fixe. Selon le programme, l'investisseur peut retirer ses fonds chaque jour, semaine ou mois.

Ce type d'arnaque au début fonctionne. Cependant, une fois que les investisseurs entrant dans ce programme se font plus rares que les investisseurs sortant, les revenus générés s'amenuisent. Le site n'est plus en mesure de payer les derniers investisseurs et le business s'écroule (laissant sur la "paille" de nombreuses victimes). De la même façon, d'autres escrocs récupèrent un maximum d'argent et partent avec la caisse sans reverser le moindre centime ... 

Ces programmes mettent également en place des commissions de parrainage. De part ce fait, beaucoup de personnes (sans avoir à l'esprit que c'est une arnaque) en font la promotion. Vous avez probablement pu constater cela par l'intermédiaire de plusieurs médias tels que : 

  • La publicité sur internet 
  • Youtube
  • Google
  • Mails

Si ce type de business était fiable, tout le monde deviendrait millionnaire ! Ne soyez pas naïf.

On trouve ces arnaques principalement sur internet mais des conseillers financiers (courtiers) peu scrupuleux peuvent également proposer ce genre de services.

En voir plus sur les systèmes de Ponzi (à venir)

2) Les ICOs


Les ICOs existent depuis 2016 mais restent encore assez méconnues à l'heure actuelle. Pourtant elles peuvent faire des ravages, voyons pourquoi.

Une ICO ou Initial Coin Offering est une sorte de levée de fonds via la vente de jetons numériques (les Utility Tokens que j'expliquerai prochainement). L'objectif principal de cette levée de fonds est de financer le développement d'une idée sans endettement (surtout utilisée par les entreprises). Si le minimum viable du projet n'est pas atteint, les investisseurs sont remboursés. Dans le cas contraire, tous les jetons sont vendus et l'ICOs est un succès. On peut dire que cela est purement spéculatif, on ne sait jamais à l'avance si le projet tient la route ou non.

Cette méthode est simple et accessible à tous. En effet, via les "contrats intelligents" (tout est géré et automatisé par la blockchain Ethereum via les "smarts contracts"), il n'y a que 4 paramètres à renseigner pour lancer et "tokeniser" une idée. C'est pourquoi, ces 2 dernières années, on constate une évolution importante du nombre des ICOs.

Derrière les ICOs naissent des projets sérieux mais aussi de nombreux projets creux et arnaques. Effectivement, une fois la levée de fonds atteinte, les créateurs de tokens ayant le contrôle total sur les fonds partent avec la caisse (manque de sécurisation des fonds). 

A l'heure actuelle, les ICOs sont plus beaucoup plus règlementées notamment grâce aux tiers de confiance qui gèrent la sécurité. Il reste néanmoins indispensable de rester vigilant et de s'informer lorsque vous souhaitez investir dans une ICO. 

Par exemple, vous pouvez vérifier les points suivants : 

  • En apprendre d'avantage sur l'équipe qui est derrière le projet (effectuer des recherches)
  • Intégrer la communauté qui gravite autour du projet (source précieuse d'informations)
  • Voir les avis sur bitcointalk.org

D'autres moyens existent, à vous de bien vous renseigner avant de vous lancer.

Donc si quelqu'un vous vante un projet et propose d'acheter en avant première des jetons numériques, grande méfiance ! 


3) Le ransomware


hacker

Avec la montée des crypto-monnaies, les cybercriminels ne ratent aucune opportunité pour s'enrichir. Ce type de "hack" touche particulièrement les entreprises mais nous sommes tous vulnérable. 

Qu'est-ce donc le ransomware ?


Le ransomware ou logiciel de rançon s'introduit via des sites ou emails (via des pièces jointes) dans le système informatique de la victime et chiffre les données de son disque dur. Les données deviennent alors inutilisables. 

Pour récupérer l'accès à toutes ces données, l'escroc demande alors à la victime une contre-partie financière, avec carte de crédit ou crypto-monnaies (de plus en plus courant). 

Limiter les risques


Afin de limiter les risque de vos pertes de données, il est recommandé d'effectuer les choses suivantes :

  • Faire des sauvegardes complètes de vos fichiers vers des disques durs externes, clés USB (en les déconnectant systématiquement de votre PC) ou Cloud.
  • Investir dans un anti-virus haut de gamme.
  • Mettre à jour vos systèmes d'exploitation informatiques 
  • Détecter les spams douteux et en aucun cas ouvrir leurs pièces jointes
  • Eviter les sites web douteux

Si vous êtes victime


Vous avez été victime d'un ransomware ? En aucun cas vous ne devez payer le cybercriminel ! Cela l'encouragerait à continuer. Malheureusement, il n'existe pas encore à l'heure actuelle de déchiffreur pour contrer tous les ransomware. Vous pourrez probablement récupérer tout de même certains fichiers avec des déchiffreurs gratuits. Si vous le pouvez, demandez conseil à un expert informatique de la marche à suivre pour vous débarrasser de ce logiciel malveillant, il pourra vous guider vers une solution efficace.

4) Vous recevez un mail de votre propre boîte mail avec menace (Spoofing) 


Vous recevez un mail de votre propre boîte mail menaçant du type : 

"Vous vous demandez probablement pourquoi vous recevez un mail depuis VOTRE propre adresse, n'est-ce pas ? Je vais tout vous expliquer.

Je suis un hackeur et j'ai piraté vos appareils il y a quelques mois, j'ai mis en place un virus sur un site pour adulte que VOUS avez visité et j'ai réussi à avoir la main sur votre appareil. 
Seulement, j'ai remarqué que vous aviez des goûts très... particuliers en matière de "pornographie". 

J'ai donc abusé de votre appareil pour le transformer en serveur RDP (contrôle à distance) et devinez ce que j'ai bien pu faire ? 

J'ai tout simplement enregistré une vidéo en écran scindé avec d'un côté votre navigateur sur le "site" et de l'autre votre webcam vous enregistrant en train de vous... amuser. C'est comme cela que j'ai pu vous envoyer cet email depuis VOTRE adresse compromise. 
Suite à cela, j'ai fait une copie de vos contacts, photos, mots de passes, données bancaires et bien d'autre. 

Je vous promets que je ne vous dérangerai plus après votre paiement, car vous n'êtes pas ma seule victime. C'est le code d'honneur des hackeurs. Ne m'en voulez pas, chacun son travail après tout... 
Vous voulez savoir ce que vous pouvez faire ? 

Et bien, je pense que 450 euros est un juste prix pour notre petit secret. Vous effectuerez le paiement par Bitcoin (Si vous n'en avez pas entendu parler, recherchez "comment acheter des bitcoins" sur Google). 
L'adresse de mon portefeuille Bitcoin ... Bla Bla Bla Bla Bla .........

La vidéo ainsi que la copie de toutes ces données sont déjà de mon côté et si vous ne coopérez pas, je serai dans l'obligation d'envoyer la vidéo à vos contacts les plus importants, à votre famille, à vos collègues, sur facebook, twitter et bien d'autres... 
Pour vous prouver ma bonne foi, voici l'un de vos nombreux mot de passe compromis : 
................
Changer vos mots de passe, détruire le virus, envoyer en réparation ou désinfecter votre ordinateur ne sont d'aucune utilité puisque vos données sont déjà sur un serveur distant. Ne me prenez pas pour un con. 
Si vous voulez des preuves, répondez par "Oui!" et je commencerai à envoyer l'enregistrement à 6 de vos contacts les plus importants. C'est une offre non négociable, cela dit, ne me faites pas perdre mon temps et le vôtre, pensez aux conséquences de vos actes. »

Ne paniquez pas !


Vous l'aurez compris, ce genre de pratique joue sur la corde sensible de l'intimidation. La seule chose à faire lorsque vous recevez ce genre de mail est de l'effacer et de l'ignorer d'une façon complète et totale ! Sachez que cette arnaque repose à 100% sur l'intimidation et le bluff. Tout est bidon ! L'escroc ne peut rien faire, ne lui faites pas ce plaisir de lui envoyer de l'argent ! 

Si le mot de passe dévoilé correspond bien au votre, remplacez-le sans plus tarder sur le ou les sites où vous l'avez utilisé. Il se peut qu'un des sites web que vous avez visité ait été piraté et que les données aient été volées. 

Et bien d'autres ...

Cette liste n'est pas exhaustive, elle sera mise à jour régulièrement. Si vous avez d'autres arnaques à signaler, n'hésitez pas à me les signaler via le formulaire de contact

Merci de votre aide 🙂


Si vous êtes vous même victime d'une arnaque ou d'une escroquerie suivez ce lien :